Vous êtes ici :   Accueil » Blog » DIRISI
    Imprimer la page...

Blog - DIRISI

 68 membres
Connectés :

Loi de programmation militaire : un prétexte de réorganisation ?  -  par Webmaster

Le lundi 11 septembre 2023, le directeur central de la DIRISI a réuni les organisations syndicales pour une multilatérale concernant les impacts de la loi de programmation militaire 2024-2030 (LPM).

Sur la période de la LPM 2024-2030, la manœuvre de suppressions de postes pour la DIRISI est de – 496 postes sur les 700 actuellement vacants. Cela correspond, comme pour les autres Directions, à une « sincérisation » des REO. Il s’agit là en effet d’aligner ces derniers avec la réalité et donc de supprimer des lignes de REO vides. Mais c’était sans compter sur une volonté de la Direction Centrale de réorganiser la DIRISI.

La facture pour 2024 c’est donc :

  • La fermeture des SOC R de Brest, Metz et Ile de France ;
  • La suppression du CDAD de Bourges ;
  • La fermeture du SDK de Toulon ;
  • Le transfert du CAED d’Orléans vers Bourges ;
  • La réduction du nombre des DETSIC sans mission stratégique et/ou SMS ;
  • La diminution des effectifs des sections SI dans les CIRISI sans mission stratégique et/ou SMS ;
  • Le désengagement de toutes les plates formes instruction (PFI).

Mais ce sont aussi des créations de postes dans les secteurs suivant :

  • CYBER ;
  • Hébergement ;
  • Réseaux ;
  • La logistique ;
  • Les ressources humaines.

Soit un total pour l’année 2024 de 96 postes supprimés.

Pour la CFDT, le compte n’y est pas puisqu’il s’agissait uniquement de supprimer des lignes de REO vides. Même si la facture paraît moins lourde que prévue, il n’en demeure pas moins que ce sont bel et bien 144 postes qui vont être impactés par ces mesures de réorganisations. Le directeur s’est engagé à reclasser tous les agents civils impactés, à examiner les situations au cas par cas, et à ne pas imposer de mobilité géographique. Dont acte pour la CFDT qui reste et restera mobilisée pour accompagner les agents.

La CFDT reste très attentive par le biais de ses élus au CSA de réseau DIRISI sur les différentes explications et précisions qui seront apportées sur cette restructuration de la chaîne DIRISI. A ce propos et à la demande de la CFDT, le Directeur Central s’est engagé à fournir pour la mi-octobre le nombre exact de personnels civils impactés par cette manœuvre.

Paris, le 12/09/2023

Version imprimable

Publié le 22/09/2023 17:21   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !