Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Parcours pro » Parcours professionnel, à quelles conditions êtes vous prêt à une mobilité professionnelle
    Imprimer la page...

Forum - Parcours pro - Parcours professionnel, à quelles conditions êtes vous prêt à une mobilité professionnelle


 59 membres
Connectés : ( personne )

le 10/03/2015 20:39
par brunoM
visiteur

sur un engagement formel de changement de corps ou de grade et avec des conditions d'accompagnement à définir, seriez vous favorable à une mobilité géographique sur la base du volontariat pour accélérer votre carrière?
  

Réponse n° 1
--------
le 19/03/2015 21:02
par jack
visiteur

dans un périmètre restreint (pas de nécessité de déménagement familial) pourquoi pas? Cela est peut être envisageable dans les grandes villes ou grosses agglo, mais en province... compliqué!qu'elles seraient les modalités d'accompagnement en cas de nécessité de déménagement familial? 
  
Réponse n° 2
--------
le 23/03/2015 09:58
par brunom
visiteur

C'est pour cette raison que nous avons réouvert ce forum. Nous voulons avoir les avis des fonctionnaires sur ce sujet.
Pour notre part, l'interministérialité est une action incontournable pour parvenir à initier une véritable mobilité choisie. Elle permettrait une mobilité accrue dans un périmètre géographique proche pour conserver son domicile perso.
Nous pensons aussi que la fusion des corps au sein de la fonction publique va de ce sens.
Quant aux dispositifs d'accompagnement, si vous lisez l'instruction de 2000, elle permettait aux agents volontaires, sans poste de promotion de bénéficie en plus des aides statutaires, des indemnités de mobilité, en 2000 appelées Formob, aujourd'hui PAR (changement résidence administrative et personnelle). Cela est plus incitatif financièrement.
  
Réponse n° 4
--------
le 19/05/2015 21:47
par Parisien

Bonsoir.

D'accord avec Bruno quant à l'inter ministérialité, la mobilité choisie sans changer de domicile et les possibilités offertes par la fusion de corps au sein de la FP.

Mais gare à l'interprétation que "l'Employeur" pourrait faire de nos revendications liées à la mobilité. Sa récente tentative d'imposer la mobilité au gré des avancements de corps mais aussi de grade montre bien ses arrières pensées.

Bouger quand on veut (pour faire face à une restructuration ou se donner un parcours professionnel enrichissant) : oui ;

Bouger obligatoirement pour pouvoir progresser : non

Il faut de tout pour faire un monde

  
Réponse n° 5
--------
le 10/06/2016 13:29
par cocu
visiteur

Bougez oui ! En interne ou inter ministère, surtout pour ceux qui en font la demande. Aujourd’hui, la hiérarchie se permet toutes les exactions sur nos demandes de mutations. Ces dernières sont systématiquement refusées (« on ne peut pas se passer de votre capacité de production »). Il n’y a aucune transparence sur ces procédures, ce qui est totalement contraire aux instructions. Dématérialisez !!!!! c’est la seul façon de gagner en transparence. L’employeur réfléchira à deux fois avant de bloquer ses meilleures poules pondeuses (celles qui lui garantiront son avancement). Stimuler le volontariat par une promotion : oui ! Les parcours de nos collègues militaires à de quoi nous faire rêvez. A contrario des mutations chez les civils, qui leur sont toujours préjudiciables en terme d’avancement. Il existe bien un vrai politique RH avec un vrai parcours professionnel….mais pour les militaires seulement… 
  
Réponse n° 6
--------
le 14/07/2017 20:58
par transparence
visiteur

Bonjour,
Le gouvernement prône la mobilité pour l'enrichissement de votre carrière.
Je suis en détachement, mon employeur fait tout pour ne pas me promouvoir et les organisations syndicales chérissent leurs adhérents, de par leur ancienneté dans le ministère (sans prendre en premier lieu, la valeur professionnelle de l'agent). Et en quelque sorte, ils rejoignent la politique de l'employeur.
Moralité, il y a un fossé entre la théorie et la pratique vis à vis de l'INSTRUCTION N° 353563/DEF/SGA/DRH-MD (notamment de son 1-2-2), du décret 2010-888 modifié et de l'arrêté 10/09/2012.
Tant qu'il y aura pas de sanction à titre personnel, de celui ou celle qui veut bloquer le fonctionnement, cette injustice continuera.
Est ce qu'il faut systématiquement toujours être obligé d'aller au tribunal administratif et perdre du temps ?
Voilà, la vraie question à se poser : y a t'il de la transparence et y a t'il un contre pouvoir dans l'administration ?.
A bientôt.
  
sujet actif   sujet clos   Important!   Nouveau  
Rectifier message   Clôturer sujet   Remonter sujet